Plan du site • 
Retour en haut

 

Samedi 25 Novembre 2017
L'Assemblée Générale

Début de la visite.
Le groupe à Cluny.

Cette année, l'association de sauvegarde des lavoirs et du petit patrimoine a tenu son Assemblée Générale à Cluny le 25 Novembre 2017.

Les protagonistes arrivant de différents endroits, nous avions fixé comme point de regroupement le parking vers le haras à 10h. Tous les participants étaient bien au rendez-vous.
Le temps de dire bonjour, notre guide est déjà là et nous entraîne dans cette cité-abbaye.
Il commence à pleuvoir, mais peu importe, on est là pour visiter, non ?…
Nous faisons une première halte dans le parc abbatial qui nous permet de découvrir en prenant de la hauteur, le clocher de l'abbaye dit de l'Eau bénite, seul survivant des trois clochers de l'époque du 3e chantier de reconstruction de l'abbatiale « Cluny III ». Cela donne des repères sur ce que pouvait être cet édifice à son appogée au XIIIe siècle.
Nous passons vers l'hôtel de ville avant de nous abriter sous les arches des Portes d'Honneur et débuter véritablement notre découverte des maisons romanes.

Ce sont des édifices à étages, dont le rez-de-chaussée est ouvert sur la rue par une ou deux arcades et affecté à des activités professionnelles. A l'étage, c'est le logement. Il est isolé du rez-de-chaussée et desservi par un escalier droit qui est accessible depuis la rue par une porte. Il comprend le plus souvent deux pièces placées en enfilade dont l'une est éclairée par une suite de baies. Avec de telles claires-voies les façades romanes clunisoises sont uniques en France.
(extrait de l'ouvrage de Pierre Garrigou-Grandchamp Les claires-voies des maisons romanes de Cluny : formes et significations)

Cela commence avec la rue d'Avril et ses maisons aux façades à arcades du XIIe comme celles de la Maison Descours. L'Hôtel des Monnaies quant à lui présente une vaste façade avec deux claires-voies de baies rectangulaires à colonnettes de part et d’autre d’une cheminée en encorbellement.

Après cette première découverte commune, le groupe se divise pour rejoindre l'un des trois lieux de visite :

– Pour rejoindre la Maison des Dragons (autrefois « des Griffons »), on passe devant la fontaine des Serpents (rue Mercière).
De la place Notre-Dame, on découvre sa claire-voie classée aux Monuments Historiques, avant de pénêtrer dans cette maison du XIIIe siècle qui est l'objet de fouilles archéologiques permettant de « la faire parler » pour mieux comprendre le monde médiéval.
Le rez-de-chaussée dont on ne connaît pas sa fonction médiévale, présente des murs de plusieurs époques mis au jour lors des différentes campagnes de fouilles. Il y a un évier médiéval et une cheminée.
Dans les étages, on découvre la raison du nom de la maison : des chapiteaux sculptés de dragons sur le pilastre des baies. Mais aussi des peintures murales de plusieurs époques et un coffre à secret… qui pouvait peut-être contenir des parchemins.

– L'autre maison se trouve dans la rue du Merle, au 24. Un surprenant hôte nous attend : il s'agit de notre président.
Il nous propose d'entrer et de nous installer dans la pièce de vie de cette agréable maison. Cela est bienvenu, d'autant qu'il commençait à faire un peu froid.
Nous découvrons que dans ces lieux, Louis Rinuccini qui est né en septembre 1872, se retrouvera à Lyon vingt ans plus tard. Après son diplôme du conservatoire national de Paris, il est devenu un violoniste virtuose, mais il avait de qui tenir, puisque son père était également musicien. Des articles de différents journaux en témoignent. Il se marie en 1901. Le jeune couple déménage à Limonest. Tiens, y aurait-il un lien quelconque avec notre association ? Michel a sû remonter le temps et trouver le chaînon entre cette maison clunisoise et… deux membres de l'association !
Et oui, Louis Charles Rinuccini est l'arrière-grand-père de Catherine et Didier. Ils ne s'attendaient pas à cette révélation.
Sur la maison, il y avait un signe de ce passé prestigieux, car sur une des fenêtres, il y avait un violon, mais il fallait lever un peu la tête pour découvrir cette marque.

– La dernière maison est toute proche. Elle se situe au numéro 20 de la rue Merle.
Ce serait la plus ancienne demeure romane de France. Elle a fait l'objet de trois séries d'investigations qui ont permis de dater les poutres du plafond et déterminer que les arbres qui ont été utilisés ont été abattus dans l'hiver 1090-1091.
Cette maison a subi de nombreux remaniements.
Quand on pénètre dans la pièce du rez-de-chaussée, on découvre une impressionnante collection de pots en grès.

Ces visites ont été organisées avec l'aide des équipes de Secrets de Maisons  Secrets de Maisons.

En attendant de reformer le groupe, certains font des emplettes sur le marché auprès des forains qui sont en train de remballer.
Nous rejoignons l'Auberge du Cheval Blanc, lieu où se déroule l'AG. Michel donne en tout premier lieu la parole à Julian pour qu'il fournisse quelques éléments sur les fouilles archéologiques de Cluny auxquelles il a participé. D'autant plus que cette année, a été découvert un trésor de plus de 2 000 deniers et oboles en argent, 21 dinars en or et un anneau sigillaire qui a été beaucoup médiatisé ces derniers temps.
Les Rapports Moral et Financier ont été acceptés sans problème. Trésorier et secrétaire ont été reconduits. Il a failli y avoir un nouveau Président, mais au final, Michel a été réélu.

 Le Rapport moral de l'année 2016-2017.

 Le Rapport financier de l'année 2016-2017.

 


Après le repas, certains ont visité les environs clunisois.

Voir la fausse information. Des bruits ont couru que le président était parti se reposer aux Bahamas…

 

Pour revivre ces moments, voici d'autres photos de cette journée.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

 



Clocher de l'abbaye.


Clocher de l'abbaye depuis le parc Abbatial.


Clocher de l'abbaye
depuis les Portes d'Honneur.


Rue d'Avril avec ses maisons romanes.


Façade de la Maison Descours.


Arcatures de claires-voies.


Sculpture encastrée dans la façade


La visite continue sous la pluie…


Hôtel des Monnaies.


Une petite halte par le marché
pour goûter les spécialités locales


Rue Mercière
Fontaine des Serpents.


Rue Mercière
Madone.


Rue Mercière.


Maison des Dragons
Rue de la Barre


Place et église Notre Dame.


 


Claire-voie.


 


Cour intéreure.


 


Dragon sculpté sur le chapiteau.


Peinture.


 



Rue du Merle.


 


 

24, rue du Merle
Maison où est né Louis Charles Rinuccini


 


Didier et Catherine.


  Louis Rinuccini (1887)



 


 


 


20, Rue du Merle
Une maison romane de 1091


 


 


 


 


 


 



 


 


 


Église Notre-Dame de Cluny.


Petite Rue des Ravattes.


Église Saint-Marcel

 

 Auberge du Cheval Blanc


Enseigne du restaurant.


Julian.


Michel.


Salle


de restaurant.


Entente cordiale après la tentative de putch…