Plan du site • 
Retour en haut

 

Samedi 8 Novembre 2014
L'Assemblée Générale

Fort du Paillet.
Le groupe devant le Fort du Paillet à Dardilly.

L'association de sauvegarde des lavoirs et du petit patrimoine, a tenu son Assemblée Générale le 8 Novembre 2014 à Dommartin.
Elle fut précédée d'une visite du Fort du Paillet à Dardilly. Il a été construit entre 1883 et 1886 (comme l'atteste le fronton du fort) par le général Raymond Séré de Rivières. Il est l'un des maillons de la deuxième ceinture de Lyon.
Nous avons pu visiter les salles du Musée des outils d'antan, outils agricoles, vinicoles, du bois et de la vie courante. Une des salles a conservé le four de la garnison. Puis nous avons pu monter sur les crètes de tirs et découvrir les casemates.
Après cette visite très intéressante, Michel Matray voulait nous montrer le lavoir du Paillet qui est tout proche et tout juste restauré par M. Patru.
Nous sommes passés par le Clos du Paillet et la salle d'ombrage qui même si les feuilles étaient tombées reste majestueuse et reposante.

L'AG s'est déroulée au Café Restaurant de la Place où Rapports Moral et Financier ont été acceptés sans problèmes. Président, trésorier et secrétaire ont été reconduits.
Nous avons pu déguster un très bon repas.

Lorsque nous sommes sortis du restaurant, le soleil était toujours au rendez-vous, on ne se serait pas cru au mois de novembre ! Nous nous sommes quittés en attendant de nouveaux chantiers et prochaines visites.

 Le Rapport moral de l'année 2013-2014
et une rétrospective de l'année en photos.

 Le Rapport financier de l'année 2013-2014.

 

 

Pour revivre ces moments, voici d'autres photos de cette journée.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

 

 Dardilly - Fort du Paillet



Notre guide et Michel Matray nous expliquent
comment va se passer la visite.


Un bref aperçu historique,


avant de pénétrer dans ce lieu fortifié.


La date de construction du fort :
1883 - 1886.


Les « fauves » sont prêts à entrer


dans les dédales de coursives.


Des jeux de couleurs mettent en valeur le lavoir


et le « magasin pour projectiles et gargousses ».


Une vue des fossés secs.


La maquette du fort


que chacun découvre… ou presque.


Elle se trouve dans la boulangerie.


Musée des outils d'antan,


la salle dédiée à la vigne.


Un petit brin de ménage serait bienvenu,
mais il y a tellement de salles et de recoins.


La cuisine


où on peut voir écrits sur les murs,
les noms des cuisiniers qui se sont succédés.


Une autre salle, dédiée à la vie courante,
avec l'incontournable machine à coudre Singer


ou la machine à laver, dont le mécanisme est commenté par notre président.


Et le « jetu » qui permettait d'arroser le linge avec l'eau chaude de la chaudière.


Un réflecteur.


Réunis avant de pouvoir sortir.


Mais qu'a trouvé Didier ?


Les latrines de guerre.


Un 1er niveau extérieur.


L'apport de lumière n'est pas de trop
pour rejoindre les autres lieux.


Dans une caponnière.


Vue des fossés.


Des ombres furtives dans les escaliers,
d'anciens militaires ?


Une plaque d'altitude.


Pièce d'artillerie.


Les gardiens.

 

 Dardilly - Clos du Paillet



Croix érigée en 1890 par Eugène Gerin
à la mémoire de son épouse
Octavie Buffeton décédée en 1888.


Allée de la Salle d'ombrage.


Michel Matray à l'entrée de la Salle d'ombrage.


Le lavoir.

 

 Café Restaurant de la Place à Dommartin